Accueil Trucs et Astuces 10 faits sur le maïs sucré qui vont vous surprendre…

10 faits sur le maïs sucré qui vont vous surprendre…

0 Shares

On l’appelle scientifiquement “Zea mays saccharata”. Le maïs sucré, aussi blé d’Inde (appellation québécoise), est cultivée dans le monde entier, sauf dans les zones où l’été est très court. Cette graminée produit des grains sucrés, que l’on peut consommer crus ou cuits. On peut les manger en salade, crème, garniture, légumes… Le maïs sucré reste facilement cultivable dans un potager familial. Mais vous ne savez pas tout de cet aliment. Voici 10 faits surprenants.

1. Record du monde

Le plus grand plant de maïs sucré mesurait 10,74 m (presque 3 étages). C’est l’américain Jason Karl au Costa Rica qui l’a cultivé en 2011.

Source photo : the-scientist.com

2. En savoir plus sur la soie du maïs…

La soie du maïs est le stigmate, c’est-à-dire la partie femelle de l’inflorescence. On compte une soie par grain de maïs. Et afin que chaque épi soit bien rempli, il est essentiel que chaque soie soit pollinisée.

Source photo : Pixabay

3. Nombre de grains par épi

On comptabilise près de 800 grains sur chaque épi de maïs.

Source photo : Pixabay

4. Qu’en est-il des feuilles de maïs?

Il paraît que les feuilles de maïs sucrées étaient utilisées comme gomme à mâcher par les Amérindiens.

Source photo : steemit.com

5. Pollinisation du maïs sucré

Le maïs sucré est pollinisé par le vent. C’est pourquoi les plantes sont souvent plantées en rangs rapprochés. Même une petite brise est capable de transporter le pollen de la panicule (inflorescence mâle) au sommet de la plante, et ce, jusqu’aux soies de l’inflorescence femelle qui est portée à l’aisselle des feuilles d’une plante proche.

Source photo : Pixabay

6. Nombre de rangées de grains

Il est démontré qu’un épi de maïs présente toujours un nombre pair de rangées de grains.

7. Le maïs en histoire

Cultivé depuis plus de 8 000 ans, le maïs n’était pas sucré à la base. On l’employait surtout pour la farine. Moins riche en amidon et plus riche en sucre, le maïs sucré représente une mutation spontanée apparue au Brésil il y a près de 1 000 ans. Les Iroquois américains présentèrent le premier cultivar de maïs sucré, “Papoon” aux colons américains en 1779.

Source image : all-free-download

8. Comment déterminer la maturité du maïs sucré?

Il n’est plus nécessaire de dénuder l’épi de feuilles pour déterminer la maturité du maïs sucré. Sachez qu’il est mûr si les soies deviennent marron et sèches, et l’épi rempli jusqu’à l’extrémité. Pour savoir, tâtez à travers les feuilles protectrices le recouvrant (vous devez avoir une extrémité arrondie et non pointue).

Source photo : Pixabay

9. Goût sucré éphémère?

Il existe une croyance qui dit que le goût sucré du maïs est tellement éphémère que l’on doit faire bouillir l’eau avant même de récolter les épis. Sachez que les variétés anciennes, celles offertes jusque dans les années 1980, doivent leur douceur au gène su. Leurs sucres se transforment en amidon seulement 30 minutes après la récolte. À l’inverse, les maïs sucrés modernes, doivent leur goût sucré à d’autres gènes. Ils auront meilleur goût une fois cuits dans les 3 jours qui suivent la récolte.

Source photo : Pixabay

10. Jaune versus Blanc

Jaunes ou blancs, les grains de maïs sucré ont le même goût. Seulement, le jaune est légèrement meilleur pour la santé que le blanc. Sa couleur serait due au bêta-carotène converti par notre corps en vitamine A.

Source photo: epicurious.com